pixelnoir pixelnoir pixelnoir
Librairie Comptines
Comptines & Compagnie
 
Album
Julie Capable
souligne

Thierry Lenain (texte) & Anne Brouillard (ill.)
Éd. Grasset Jeunesse, octobre 2005 - 11,90 €


Julie n’est capable de rien.Elle est maladroite, elle dépasse quand elle colorie, elle perdà la marelle... Les autres enfants, qui l’ont affublée dece surnom cruel de « Julie capable de rien », laharcèlent constamment de leurs moqueries. Julie appelle alors samaman, mais sa maman ne répond jamais. Un soir que les enfants,plus méchants encore qu’à leur habitude, l’ontbombardée de boules de neige, Julie s’enfuit mais ne rentre paschez elle. Elle marche jusqu’au cimetière, jusqu’à cetteTombe Muette, anonyme, surmontée d’aucune croix. Elles’étend sur la pierre tombale, son cœur ralentit jusqu’às’arrêter. C’est alors que les chats du cimetière viennentse coucher sur elle, la réchauffer, la nourrir et lui parler.Les sept Chats du Cimetière connaissent Julie parce que samaman, depuis sa Tombe Muette, leur a souvent parlé d’elle. Deson amour pour elle. Julie peut enfin leur poser la question qui lahante : « Pourquoi elle a appelé la mort... Pourquoielle n’a pas attendu d’être vieille ? ». Elle peutenfin commencer de comprendre que sa mère n’est pas morte par safaute. Qu’elle n’est pas morte parce qu’elle n’aimait pas sa fille ouparce que sa fille ne l’aimait pas. Julie, qui peut alors s’aimer, nesera plus jamais « Julie Capable de rien ». Ellesera « capable de ce qu’une enfant peut faire dans sa vied’enfant ». Une enfant dont la mère repose dans unetombe sur laquelle est désormais gravé« MAMAN ».

Aujourd’hui, la littérature jeunesse fourmille d’albums quiparlent, avec plus ou moins de justesse, de la mort. Pourtant, laquestion reste ouverte : comment parler de l’absence aux enfants ?Comment leur dire que la mort fait partie de la vie quand on a nousmêmes, adultes, tant de mal à admettre cetteévidence ? Souvent, ces livres abordent la mort à traversla disparition des grands-parents, la maladie et la vieillesse,et c’est bien normal. Mais comment dire aux enfants que certains« appellent » la mort, comme la mère deJulie ? À toutes ces questions pas de solutions magiques. Mais parfoisle talent opère, comme dans cet album où texte et imagesse mêlent pour dire l’importance de mettre des mots làoù le silence nourrit l’angoisse et l’angoisse la maladresse. Letexte de Thierry Lenain est tout en retenue et en mélancolie.Les illustrations d’Anne Brouillard sont comme des fenêtresouvertes sur la vie, la tristesse et le sourire retrouvé deJulie. Jusqu’à la mise en page très soignée, toutest très réussi dans ce bel album sensible. 

par Ariane Tapinos

Date de publication de l'article : mardi 7 mars 2006.

Imprimer l'article

Librairie membre de
l'Association des Librairies
Spécialisées Jeunesse
Avec nous, la lecture c'est pas sorcier !
Avec nous, la lecture
c'est pas sorcier !
Citrouille.net
www.citrouille.net

pixelnoir