pixelnoir pixelnoir pixelnoir
Librairie Comptines
Comptines & Compagnie
 
album
Mademoiselle Zazie et les femmes nues
souligne

Thierry LENAIN & Magali SCHMITZLER
Éd. Où sont les enfants, coll. Chahu-bohu, 4e trimestre 2006
12,30 €


On s’est toutes (et certains ?)émues devant ces corps de femmes livrés aux regards deschalands, pour vendre lingerie et parfums, mais aussi voitures ouservices divers. Nos regards d’adultes ont étéattirés, choqués, amusés, énervés...Censurant le censeur qui est en nous, on s’est interdit de penserà ce que les enfants en pensent de ces corps exposés,dévoilés, de ces images de l’intime placardées surles murs de nos villes. Et pourtant... Pourtant quand Thierry Lenain aécrit cette nouvelle aventure de Mademoiselle Zazie,l’évidence était là, aussi visible que des seinssur des affiches format abribus : cette nudité-làinterroge les enfants. Et Mademoiselle Zazie, qui n’est pas en retardd’une question, se demande à quoi peut bien servir toute cettechair étalée. Mais il lui suffit de voir Max, sonamoureux, bécoter les nénés d’une des belles depapier, pour décider que les respecter c’est les rhabiller. Lavoilà donc qui, aidée de quelques copines etbientôt rejointe par Max et ses amis, colle des vêtementsde papier sur ces poupées grandeur nature.
Max et Zazie se réconcilient et on se prend à rêver de les imiter...

« Un livre engagé... et espiègle ! » dit la quatrième de couverture, et c’est bien lesdeux qualificatifs qui viennent à l’esprit à la lecturede ce drôle d’album, qui aborde avec humour et sensibilitéun sujet plus brûlant qu’il n’y paraît. Et tellementbrûlant que Thierry Lenain a longtempsdésespéré de trouver un éditeur pour cettetroisième aventure de Mademoiselle Zazie. Ce sont finalement leséditions Où sont les enfants ? qui lui ont proposéde mettre en images (et en photos, puisque c’est lacaractéristique de leur travail) son texte. Et c’est làune autre originalité de l’album. On s’étaithabitué à la Zazie à la bouille toute ronde deDelphine Durand, pourtant cette Zazie captée par l’objectif deMagali Schmitzler est crédible et ce choix de la photo, toutaussi évident que celui du sujet. Sorte de mise en abîme(les photos des « femmes nues » sont d’ailleursvisibles, comme elles le sont pour les enfants du livre), cette forme« d’illustration » est plus qu’un choixd’esthétique, c’est un choix de sens.

par Ariane Tapinos

Date de publication de l'article : samedi 12 mai 2007.

Imprimer l'article

Librairie membre de
l'Association des Librairies
Spécialisées Jeunesse
Avec nous, la lecture c'est pas sorcier !
Avec nous, la lecture
c'est pas sorcier !
Citrouille.net
www.citrouille.net

pixelnoir