pixelnoir pixelnoir pixelnoir
Librairie Comptines
Comptines & Compagnie
 
album
Je ferai des miracles
souligne

Susie Morgenstern (texte) & Jiang Hong Chen (ill.)
Éd. De La Martinière jeunesse, septembre 2006.
14,50 €


On m’a déjà posé la question cent fois
Toi plus tard tu veux faire quoi ?
Je réponds plombier, pilote, pompier
Parce que je ne le sais pas en vrai
…/…
Mais je suppose, il me semble… c’est à dire…
Ce serait bien d’abord que j’apprenne à lire.

Entre ces deux strophes de poème, le petit héros de cettehistoire déroule ses rêves et ses désirs :désirs de paix, de justice, de réconciliation,d’utopie… Au fil des pages il se voit chefd’orchestre, dirigeant les vagues de la mer, chef de la police(« Pour qu’il n’y ait plus jamais d’injustice  »),cuisinier (pour donner du pain à ceux qui ont faim). Il se prendà rêver d’allonger les journées et mêmela vie… Au final, il se voit bien dans le rôle de Dieu(« Pour faire quand même un peu mieux »).

Un album magnifique !Sur un thème assez classique, ce livre est une vraie granderéussite, évitant les écueils du didactisme et dela morale pesante. D’abord par son grand format et la puissancede ses illustrations qui s’imposent immédiatement. Lepetit personnage est littéralement plongé, emportédans les peintures de Jiang Hong Chen, grand tableaux qui jouent latransparence et la superposition d’encres colorées et delarges coups de pinceaux noirs. Réalisme, fantasmagorie etabstraction sont tour à tour conviés, parfoismêlés, avec brio. Étonnamment ces illustrationsempruntes de bruits et de fureur composent un contrepoint équilibré avecle texte, tout en retenue. Susie Morgenstern a écrit cesrêves d’enfants comme un long poème, distilléen deux ou quatre vers par page qui pourraient être autant depetits haïkus. Des mots très simples pour exprimer dessentiments ou des idées qui le sont beaucoup moins (« Je voudrais connaître tous les secrets / Et empêcher tous les regrets  »).Enfin, pour sortir du rêve, la ponctuation apparaîtseulement sur la dernière page : des points desuspension… une hésitation et un seul et unique pointfinal après le mot « lire ». Croire encoreaujourd’hui à ce point en la vertu de la lecture et de laculture, c’est peut-être le plus miraculeux de cetalbum…

par Corinne Chiaradia

Date de publication de l'article : samedi 4 novembre 2006.

Imprimer l'article

Librairie membre de
l'Association des Librairies
Spécialisées Jeunesse
Avec nous, la lecture c'est pas sorcier !
Avec nous, la lecture
c'est pas sorcier !
Citrouille.net
www.citrouille.net

pixelnoir