pixelnoir pixelnoir pixelnoir
Librairie Comptines
Comptines & Compagnie
 
premières lectures
Samedi, Gaspard fait l’andouille
souligne

Valérie DAYRE
Illustré par Dorothée de Monfreid
Éd. L’École des Loisirs, coll. Mouche, juin 2003
70 pages - 7 €


Ce samedi, on a tué lecochon à la ferme de Louis et Annette. Gaspard erre entre lacarcasse et les poumons, le foie et la rate de l’animal, en compagniedes adultes qui tranchent, hachent et désossent,équipés de couteaux ensanglantés. « Beurk » pense Gaspard qui, bien qu’amateur de pâté et derôti, se sent dégoûté par l’odeur et lesbruits du massacre. Il va rejoindre Lulla dont il est amoureux ensecret, Lulla qui a assisté à la mise à mort del’animal et est devenue végétarienne. Pour faire plaisirà Lulla (et aussi pour qu’elle arrête de raconter avecautant de détails comment on transforme un animal en viande)Gaspard décide de libérer les animaux de la ferme. Lesdeux enfants ouvrent donc l’enclos des canards, des pintades etpoussent la volaille peu coopérative vers la liberté (etaccessoirement vers les renards et les chasseurs...) Mais aprèsavoir rejoint Louis, Annette, et ses parents pour participer àla confection de l’andouille, Gaspard se rend compte qu’il vient defaire une grosse bêtise.

Un roman court où l’on ne cache RIEN (même pas dans lesillustrations) du comment de la métamorphose des bêtes encomestible et dans lequel on laisse le jeune lecteur tirer ses propresconclusions et faire son propre choix entre saucisses grilléeset légumes, salade, clafouti. Un récit drôle etintelligent pour tous ceux qui veulent connaître les tenants etles aboutissants de la chaîne alimentaire... et tous les autres.



Extrait : comment faire l’andouille, par Valérie Dayre :

« Un peu plus tard, donc, onôte la grille du hachoir pour la remplacer par une sorted’entonnoir. On enfile au bout un boyau fermé par une ficelle.Eton repasse la couenne dans la machine, mélangée cettefois avec plein de viande et d’oignons hachés, du persil. Etl’odeur est bien plus parfumée. Et le mélange se tassedans le boyau qui prend la forme d’une grosse saucisse. Et Annette dit“Top” et elle enlève le boyau bourré pour enfermer la deuxième extrémité avec unedeuxième ficelle. Et voilà une andouille. »

par Nathalie Ventax

Date de publication de l'article : jeudi 5 avril 2007.

Imprimer l'article

Librairie membre de
l'Association des Librairies
Spécialisées Jeunesse
Avec nous, la lecture c'est pas sorcier !
Avec nous, la lecture
c'est pas sorcier !
Citrouille.net
www.citrouille.net

pixelnoir