pixelnoir pixelnoir pixelnoir
Librairie Comptines
Comptines & Compagnie
 
Romans ado
Mélusine / Morgane
souligne

Claudine Glot
Illustration d’Armel Gaulme
Éd. Adam Biro Jeunesse, coll. Il était une fée, oct. 2004
73 pages - 8,50 €


Mélusine

Fille du roi Elinas et de la fée Présine, Mélusine est condamnée à se transformer une fois par semaine en femme-serpent, et ce tout au long d’une journée. Elle expie ainsi le mal qu’elle a fait à son père en voulant venger sa mère. Seul l’amour d’un homme peut la sauver de cette malédiction, s’il accepte qu’une fois par semaine elle disparaisse toute une journée sans jamais chercher à savoir pourquoi. Mais Raymondin ne saura résister aux pressions des gens de la cour qui s’interrogent sur les absences de leur souveraine. Il trahira sa promesse et Mélusine restera à jamais la fée serpente.

Morgane

La fée Morgane est la demi-sœur du roi Arthur auquel elle voue un amour inconditionnel. Sa mésentente avec sa belle sœur, Guenièvre, l’a contrainte à quitter la cour de son frère. Escortée par plusieurs chevaliers, elle s’éprend du beau Guiomar. Amoureuse trahie par celui qu’elle aime, elle décide de punir tous les hommes infidèles. Parmi tous ceux qui traverseront son domaine, le Val Périlleux, seuls pourront le quitter ceux qui n’ont jamais été infidèles "à (leur) dame, au moins une fois, en action ou en pensée". Les autres, et ce sont les plus nombreux, seront condamnés à vivre éternellement dans ce lieu où elle a tissé son sortilège.
De retour auprès de son frère, elle découvre que Guenièvre et Lancelot sont amants. Arthur refusant d’admettre cette double trahison de la part de son épouse et de son plus grand ami, chasse de nouveau Morgane. La fée amère et blessée n’aura de cesse de se venger de son frère.Ces récits nous plongent dans un Moyen Âge peuplé d’êtres magiques et de rois guerriers, au cœur des légendes arthuriennes. On y croise Merlin, la fée Viviane, les chevaliers de la Table Ronde, l’épée Excalibur...
Claudine Golt nous narre, dans une langue raffinée à l’extrême, le destin de ces femmes puissantes et malheureuses, trahies par les hommes. Les illustrations, dessins au crayon ou peintures somptueuses, ajoutent encore à la préciosité du récit. Un petit (trop petit : on voudrait en savoir plus) cahier documentaire éclaire quelques aspects de l’histoire et nous donne de bien utiles définitions de mots peu ou plus du tout usités. On attend avec impatience les autres titres d’une collection prometteuse et qui se situe à n’en pas douter à la frontière entre la littérature de jeunesse et celle que l’on dit adulte.

par Ariane Tapinos

Date de publication de l'article : mercredi 1er décembre 2004.

Imprimer l'article

Librairie membre de
l'Association des Librairies
Spécialisées Jeunesse
Avec nous, la lecture c'est pas sorcier !
Avec nous, la lecture
c'est pas sorcier !
Citrouille.net
www.citrouille.net

pixelnoir