pixelnoir pixelnoir pixelnoir
Librairie Comptines
Comptines & Compagnie
 
Album
Les Sirènes de Belpêchao
souligne

Magali Le Huche (texte et ill.)
Éd. Didier jeunesse, avril 2005
11,90 €


Belpêchao, petit port depêche dans un pays du Sud (le Portugal à n’en pasdouter) : trois femmes « Carmina la grande, Ida la petite et Dolorès la dodue » chantent le poisson pour mieux le vendre. Elles chantent sibien qu’elles sont les meilleures vendeuses de poisson de larégion et en fin d’après-midi, au café,elles chantent encore pour le plaisir des habitués. Puis, lesoir venu, c’est pour leurs hommes, José, Paolo etRodrigo, qu’elles poussent la chansonnette.Arrive un matin où, lassées de cette vie dedéparts et de retours, elles se mettent en colère contrela mer qui prend leurs hommes chaque jour et les éloigned’elles. Et puis, elles aussi veulent « naviguer et connaître d’autres horizons  ».Les voilà donc parties toutes trois ensemble sur le vasteocéan. Point de José, Paolo ou Rodrigo, mais uniquementle calme et le silence... Jusqu’à la tempête, quiles plonge dans l’eau où elles se trouvent fort aise. Lestrois pêcheurs, de leur côté, sont rentrés auport où plus personne ne les attendait. Les jours passent etleur poisson ne se vend plus faute de poissonnièresdouées pour la vente et le chant. Les hommes vont alors partiren mer à la recherche de leurs femmes devenues dessirènes... « Et si cette histoire vous étonne, allez donc écouter les trois vieilles assises face à la mer. »

Magali Le Huche nous emmène avec beaucoup humour dans cettedrôle d’aventure où trois femmes lasséesd’être des Pénélopes attendant le retour deleurs amants prennent le large et se trouvent bien de leur nouvelétat. Elles ont si bien chanté le poisson qu’ellesse transforment naturellement en sirène avec plaisir. Cet albumsent bon le Sud, le linge qui sèche aux fenêtres desmaisons, la mer les soirs d’été et même unpeu le poisson frais. Tout y est savoureux, le texte gorgé dedrôlerie tout en finesse, les images à la fois cocasses etincroyablement évocatrices de ce sud où l’on peutencore croiser de vieilles femmes assises par grappes sur les bancs desvillages. Des femmes qui, comme les sirènes et leurscélèbres chants, vous attirent avec leurs histoiresgoûteuses.

par Ariane Tapinos
PS :

Date de première publication de l’article : lundi 4 juillet 2005.

Date de publication de l'article : mardi 7 mars 2006.

Imprimer l'article

Librairie membre de
l'Association des Librairies
Spécialisées Jeunesse
Avec nous, la lecture c'est pas sorcier !
Avec nous, la lecture
c'est pas sorcier !
Citrouille.net
www.citrouille.net

pixelnoir