roman ado

Le Crime parfait

Article rédigé par Nathalie Ventax

Frank COTTRELL BOYCE
Traduit de l’anglais par Catherine Gibert
Éd. Gallimard jeunesse, octobre 2007
310 pages – 12,50 €

Dans la famille Hughes, il y a : le père, capable de tout réparer ; la mère,grande adepte de la brocante ; la ravissante sœuraînée, Minnie, un génie ; Max, lebébé et Dylan, dernier garçon de la petite villede Manod, Pays de Galles. La famille tient une station-service/garageà la sortie de la bourgade, et les affaires ne vont pas fort.Manod, ancienne ville minière, se meurt dansl’indifférence générale et ses habitants ladésertent peu à peu, faisant fondre la clientèlede l’entreprise familiale. Débarque alors unélégant et mystérieux visiteur qui semble vouloirs’installer dans la vieille mine. Suite à un quiproquo, lenouvel arrivant se prend d’affection pour Dylan et décide de luirévéler le pourquoi de sa présence : en raisond’inondations à Londres, la National Gallerya décidé de mettre ses toiles les plus précieusesà l’abri… à Manod. Bientôt la rumeur serépand en ville et les œuvres d’art vont petit àpetit chambouler les habitants de Manod.

Après le savoureux Millions,Frank Cottrell Boyce signe ici un roman à l’humourirrésistible. On ne peut qu’aimer Manod et ses habitants –et ce malgré le taux de pluviométrie...