album sans texte

La Porte

Article rédigé par Ariane Tapinos

Michel VAN ZEVEREN
Éd. Pastel, janvier 2008 – 9,50 €

Une petite fille, ouplutôt une petite cochonne, se prépare à prendre unbain. Elle sort une serviette de toilette propre, se déshabilleet, avant de plonger dans l’eau, s’admire dans un miroir. Mais la portes’ouvre : c’est maman qui vient changer bébé et...prendre un bain avec lui. Puis les deux frères vont auxtoilettes (situées dans la salle de bain) à tour derôle. Le père vient ensuite se laver les dents, maman sortdu bain. Le chat entre... et enfin seule, la petite cochonne peut se seplonger dans un bain bien mérité !

Dans ce va-et-vient en salle de bain, un seul mot est prononcé :LA PORTE ! Et c’est la petite cochonne excédée quil’envoie en capitales à son encombrante famille. Pas un mot, pasde texte donc, mais les regards éloquents d’une petite fille quiaspire à un peu d’intimité. C’est plein d’humour et enmême temps très juste. Cette pudeur des enfants, dont lesadultes font parfois si peu de cas, est croquée avec unamusement communicatif. Et quand enfin elle peut se glisser dans labaignoire, après avoir fermé la porte, la petitecochonne s’entortille dans une serviette et tire le rideau, histoirede se prémunir contre toute intrusion familiale.