album

La Grande Peur sous les étoiles


Joe Hoestlandt & Johanna Kang
Syros 95 F

Avant de conclure, je souhaite attirer votre attention sur une oeuvre de Joe Hoestlandt et Johanna Kang qui s’intitule La Grande peur sous les étoiles. Pour cela, je citerai un extrait de la préface de ce livre écrite par Claude Roy."Le mal et le malheur existent. Faut-il à tout prix en tenir abrités les enfants. Les préserver, au chaud, à l’abri du malheur - et de la vie -, aveugles, sourds, heureux ?... Les rafles des juifs à Paris pendant l’occupation, ce n’est pas matière à conte bleu, à berceuse apaisante. Joe Hoestlandt (et je rajoute Johanna Kang) en a fait le sujet d’un bref et juste récit, un épisode d’amour brisé entre deux petites filles, Lydia, qui est née sous la mauvaise étoile jaune d’une mauvaise humanité, et son amie qui ne comprend pas et, comme tous les enfants (comme devraient le faire tous les hommes), demande : Pourquoi ?" Il poursuit, un peu plus loin : "Les enfants ont la vertu d’étonnement et la force d’indignation, ressources que les adultes perdent parfois. Vous n’arrêtez pas de répéter obstinément : "Pourquoi ?" Mais dans La Grande Peur sous les étoiles,c’est la question fondamentale, le "pourquoi" premier qui est posé. Pourquoi la haine ? Pourquoi le mal ? Pourquoi la cruauté des uns et l’indifférence des autres ? Peut-on répondre à la question ? Mais peut-on ne pas la poser ? "Le talent des artistes est de créer des oeuvres qui peuvent nous bouleverser. Nous bouleverser au sens de nous émouvoir.
Mais aussi de créer un bouleversement, une transformation. Il arrive parfois qu’une lecture nous transforme. Parfois. C’est une expérience assez rare au fond. Mais c’est toujours cette émotion intense que nous recherchons à travers nos lectures.D. Rateau