roman ado

Séraphine

Article rédigé par Ariane Tapinos

Marie Desplechin
Éd. L’École des Loisirs, coll. Médium, mars 2005
195 pages - 9 €

Séraphine a treize anset vit sur la butte Montmartre chez Jeanne la couturièreà qui le père Sarrault l’a confiée àsa naissance. De sa mère, elle ne sait pas grand chose. Justequ’elle est morte peu après lui avoir donné la vie.De son père, elle ne sait rien et Jeanne ne veut rien lui endire. Elle grandit sous les échafaudages du sacré-Coeuret dans le mystère du souvenir encore récent de laCommune de Paris. Mais Séraphine, tout comme la Lucie de Satin grenadine,n’a pas sa langue dans sa poche et est bien décidéeà mener sa vie comme elle l’entend. Elle s’y emploieavec beaucoup de volonté et un peu d’aide de Sainte Rita.
Dans ce nouveau roman, hommage au petit peuple de Paris et au couragedes communards, Marie Desplechin retrouve le ton, en plus « populaire » du délicieux Satin grenadine.Elle dresse là encore le portrait d’une jeune fille quin’entend pas abandonner sa joie de vivre et ses ambitions auxrestrictions de son milieu et de son époque. Elle nous balladesur la Butte, entre petites gens, bourgeois politisés (on croiseavec plaisir certains des personnages du roman précédent)et vrais héros de la Commune (l’évocation de lacamarade Louise Michel vaut le détour !). Une belle leçond’histoire pleine de vie et du désir des femmesd’être reconnues comme égales des hommes.

PS :

Date de première publication de l’article : mai 2005.