Album

Moi, mon papa...

Article rédigé par Ariane Tapinos

Julie Salzmann (texte), Annejulie (ill.)
Éd. Talents Hauts, avril 2006 - 9,80 €

Tous ces papas sontformidables ! Astronaute, pâtissier, vétérinaire ouchasseur de mammouths, ils exercent tous de passionnantsmétiers. Des métiers très prenants aussi : lespâtissiers se lèvent si tôt qu’ils sontà leurs fourneaux depuis longtemps quand leurs enfants pointentle bout de leur nez ; les astronautes – tout comme les chasseursde mammouths – doivent s’absenter des milliardsd’années. Quant aux dompteurs de fauves ou auxvétérinaires, mieux vaut ne pas les déranger quandils ont à faire avec petites et grosses bêtes. Alors,finalement, ce papa, dont on ne « sait pas ce qu’il est », mais qui conduit sa progéniture àl’école, donne le bain, s’occupe des repas, joue etlit des histoires pour endormir son petit garçon, «  c’est sûr, il est papa ! » et c’est peut-être bien le métier préféré des enfants.

Un album tout en couleurs acidulées pour rappeler uneévidence pas si fréquente dans les livres pour les petits : le meilleur des papas, c’est encore celui qui prend le tempsd’en être un. C’est surtout celui qui y prend duplaisir, quand, trop souvent, on rencontre ces papas disponiblesseulement dans les albums consacrés au chômage (ces albumsparlent d’ailleurs toujours du chômage des pères etjamais de celui des mères...), des albums qui semblent direqu’être présent auprès de ses enfants, pourun homme, c’est un pis-aller, une situation temporaire etrarement un choix. Ici il n’est pas question du travail commeréalité sociale, mais de ces fabuleux métiers quiviennent en contrepoint d’un plus fabuleux talent encore : celuide parent.